photo Expert-comptable : la féminisation du métier est en marche

Expert-comptable : la féminisation du métier est en marche

Le métier d'expert-comptable était longtemps réservé aux hommes. Cependant, ces dernières années, force est de constater que les femmes sont des plus en plus intéressées par cette formation. Si plusieurs raisons justifient la féminisation de la fonction, celle-ci a des incidences sur la profession. Quelles sont-elles?

Des chiffres en hausse

Au cours des dix dernières années, la féminisation du métier d'expert-comptable s'est accélérée. Selon les statistiques données par l'Ordre des Experts-Comptables en France, plus de femmes réussissent au diplôme d'expertise-comptable. En effet, 60 % des femmes inscrites à l'examen sont admises tandis que 55 % des hommes sont retenus.

Cet engouement des femmes pour la profession d'expert-comptable a commencé à être observée dès la première décennie du 21ème siècle. De 2000 à 2010, le pourcentage de femmes expertes-comptables dans l'hexagone est passé de 14 à 21 %. Actuellement, sur un effectif de 20 000 experts-comptables, on retrouve 4 000 femmes.

Un métier adapté aux attentes des femmes

Si autrefois le métier d'expert-comptable pouvait être considéré comme chronophage, aujourd'hui, les horaires sont plus flexibles, surtout avec l'avènement des outils informatiques dans la profession. De nos jours, il est plus facile d'aménager les horaires de travail de façon à concilier sa vie professionnelle et sa vie familiale.

De plus, il faut savoir que le métier d'expert-comptable est aussi un métier libéral. Il est donc possible de se mettre à son propre compte. Il faut néanmoins veiller à disposer d'un portefeuille de clients plutôt léger, afin d'éviter d'avoir un emploi du temps surchargé.

Des opportunités de carrière en cabinet

Les politiques de parité ont également touché les directions des cabinets d'expertise-comptable. Une fois qu'elles ont obtenu leur diplôme d'expert-comptable, les femmes ont aujourd'hui beaucoup plus de chance de gravir les échelons dans un cabinet. Ainsi, il n'est plus rare de voir des cabinets avec des femmes à leur tête. Outre cela, il est aujourd'hui beaucoup plus facile à une femme de devenir associé.

Cela est dû en grande partie au mérite des femmes qui ont su prouver qu'elles sont aussi compétentes que les hommes. Les associations des femmes expertes-comptables ont également contribué à la féminisation du métier en facilitant l'insertion des femmes dans le milieu. Il ne faut pas aussi oublier le rôle prépondérant que les instances qui administrent le milieu de l'expertise-comptable ont joué.

Le Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts-Comptables de France a par exemple intégré les femmes dans toutes les prises de décisions. Il a même été créé une association des femmes expertes-comptables en 2010. L'association a pour objectif de mener des réflexions sur le développement et à l'épanouissement des femmes dans la profession. Elle lutte également contre les discriminations faites à l'encontre des femmes.

Des réseaux comme Welink privilégient beaucoup les femmes expertes-comptables dans leurs activités. Welink est en fait une entreprise française fondée en 2018. Elle est née de la collaboration entre Charles Passereau (découvrez son parcours sur www.charles-passereau.expert) et Kevin GONCALVES. Welink est en fait une start-up qui met en relation les experts-comptables et les entreprises grâce à un site internet : Le Guide des Experts-Comptables.